Braveheart ou créer un videosite sur VidMeUp

Dans la rubrique “J’ai testé pour vous”, je me suis intéressé à un portail original nommé VidMeUp. Qu’est-ce qui se cache derrière ce nom mystérieux ? VidMeUp est un service qui se targue de vous permettre de créer votre propre site de vidéos, gratuitement. Un site de vidéos ? Plus qu’une chaîne Youtube ou Vimeo, un espace totalement personnalisable pour héberger vos pages et vos vidéos.

Avec un tel avant-propos, il est facile d’imaginer les usages possibles de ce genre de service. Vous lancez une WebTV ou une WebSérie ? Plus besoins de créer votre site Internet à partir de rien, vous pouvez partir du modèle VidMeUp et disposer rapidement d’une plateforme opérationnelle. Vous vous êtes longtemps arraché les cheveux pour trouver un thème WordPress pour votre blog traitant de vidéo ? VidMeUp allie hébergement de vidéos et construction de pages. La solution idéale ?

La Fin des Temps ou les caméras Flip

Les caméras de poche – ou pocket cameras – ont déjà eu leur moment de gloire sur ce blog. J’ai cru dès le début et crois toujours fortement au concept, que j’ai moi-même illustré avec la Kodak Zi8. Lors de son achat, j’avais longtemps tergiversé entre ce modèle et le précurseur dans ce domaine, les caméras Flip. Un choix qui serait maintenant fortement simplifié, puisque Cisco, qui a entre temps racheté la société produisant les Flip, a annoncé qu’ils arrêtaient purement et simplement de proposer ce produit. Retour sur un échec annoncé.

Pure Digital Technologies, qui est à l’origine des Flip, n’a peut-être pas inventé le concept des caméras de poche mais l’a certainement rendu populaire. Plus besoin d’un caméscope plus ou moins encombrant, mieux qu’un appareil photo, la première Flip rentrait dans la poche et filmait en HD. Une révolution qui n’a malheureusement pas connu de suite.

La Relève ou la Sony NEX-VG10

J’ai découvert ce week-end une nouvelle caméra semi-professionnelle de Sony : la handycam NEX-VG10. Un modèle qui se classe dans la catégorie grand public, s’adressant aux amateurs éclairés et à ceux qui aspirent à la vidéo professionnelle à peu de frais. Ces derniers temps, sur ce segment, on ne parlait plus que des reflex, ou DSLR. Cette nouvelle caméra change la donne en prenant les avantages de ces appareils en délaissant leurs inconvénients.

Je n’ai jamais été un fervent admirateur de l’utilisation des DSLR pour la vidéo, et j’ai déjà exprimé mon désamour à plusieurs reprises. La NEX-VG10 serait-elle la solution que j’attendais tant ?

La Chose ou mettre sa vidéo sur Facebook

Vous venez de réaliser votre vidéo et il s’agit maintenant de la diffuser. Soit vous êtes un de mes clients et vous souhaitez publier votre vidéo sur Internet, soit vous en êtes arrivés à ce stade sans faire appel à moi – ce n’est pas grave, personne n’est parfait. Premier réflexe : Youtube. Ce n’est pas le seul et il existe de nombreux sites de vidéos que vous pourriez choisir selon vos critères.

Si vous avez un site web, vous pouvez directement héberger la vidéo sur son serveur FTP et l’intégrer à votre site via un lecteur flash propriétaire. Sans aller jusque là, si le but est d’avoir la vidéo sur votre site ou sur votre blog, il est vrai que vous pouvez simplement intégrer le lecteur de Youtube, de Dailymotion ou autre. De nombreuses vidéos sont publiées au même titre sur Facebook. Est-ce une pratique à adopter ?

Les 4 Fantastiques ou 4 astuces pour Ustream

S’il y a bien une chose que me permets l’IdentityCamp, c’est de tirer des leçons. Assumer chaque mois la retransmission en direct des présentations et des échanges qui ont lieu à Station C est une expérience en soit. On pourrait croire qu’au fur et à mesure, la routine s’installe. Il n’en est rien. Chaque diffusion live est différente et apporte avec elle son lot de surprises et d’inattendu, que ce soit pour moi ou pour Christian Aubry.

La diffusion web s’établit peu à peu comme un standard, permettant à tout à chacun d’aller jusqu’à se diffuser en direct en train de faire la cuisine. Après plusieurs mois de pratique, je pense judicieux de donner 4 trucs indispensables auxquels penser à ceux ou celles qui voudrait s’y essayer.

Les Incorruptibles ou filmer avec un DSLR

Hier soir, j’étais au Café Petit Campus, à Montréal, pour filmer le spectacle de poésie “The Art Of Performing Oral Sex“. Un 14 février, ça ne s’invente pas. Les curieux peuvent toujours visionner un teaser sur Youtube. Plus que le show, qui était une expérience passionnante dont je suis heureux d’avoir pu profiter, c’est le dispositif de captation dont j’aimerais parler aujourd’hui.

La production, Madpoetix, avait choisi de capter le spectacle via deux caméras, un dispositif standard, en faisant donc appel à deux vidéastes.  Le choix effectué au préalable était de filmer en HDV, ce qui convenait parfaitement à ma Sony HVR-Z1 et à moi. Surprise cependant en arrivant : l’autre vidéaste n’était pas du tout équipé de ce type de matériel mais d’un Canon EOS 7D. Oui, un appareil photo… 

Un Nouvel Espoir ou Tou.Tv

L’actualité a été très riche la semaine passée, entre la présentation très attendue du nouveau concept d’Apple, l’iPad, et l’arrivée au Québec d’une solution vidéo inédite en ligne, intitulée TOU.TV. Entre les deux sujets, mon coeur balance, lequel allais-je aborder ? Le choix a été plus simple que prévu. Du point de vue de la vidéo, l’iPad est très peu intéressant. Certes, il joue les vidéos de Youtube, et en HD s’il vous plait, mais ne possède pas de webcam, ni de solution pour être interfacé avec un quelconque périphérique vidéo, puisqu’il est dépourvu de port USB ou de lecteur de cartes. Reste TOU.TV.

Qu’est-ce que c’est ? TOU.TV est un site Web de vidéo sur demande lancé par la Société Radio-Canada. Dès son lancement, le site proposait 2 000 heures de contenu télévisuel francophone provenant de différentes chaînes de télévision, comme la télévision de Radio-Canada, RDI, ARTV, Télé-Québec, TV5MONDE, TV5 Québec Canada, TFO, Radio Canada International, RTS (chaîne suisse) et RTBF (chaîne belge). 

[Rec]² ou le Kodak Zi8 avec un Netbook

Après ma présentation de la Kodak Zi8 la semaine dernière, j’ai souhaité aborder la caméra de poche dans un angle plus pratique. Du point de vue de la mobilité, l’engin de Kodak est parfait. On le glisse dans sa poche et il se fait vite oublier. Mais si on est souvent en mouvement, on arrive vite à avoir besoin d’un ordinateur : il faut pouvoir vider ses cartes mémoires, visionner les vidéos pour les trier… Voilà pourquoi j’en viens à parler de netbook.

[Rec] ou une présentation du Kodak Zi8

La Kodak Zi8 n’a rien de nouveau. Sortie au mois de septembre 2009, le modèle est déjà âgé de 4 mois ; une éternité, tant dans le monde de la vidéo que dans celui des nouvelles technologies. Pourtant, ses concurrents se comptent encore sur les doigts d’une seule main et peu importe son âge, elle garde encore tous ses avantages.

Popularisé par Flip et ses modèles Ultra et Mino (HD ou pas), les caméscopes de poches séduisent un public toujours plus large. Les dernières innovations chez Flip se résument à une plus grande compacité tout en offrant une meilleure prise en main (de par l’agrandissement de son écran LCD). La caméra de Kodak va dans un sens un peu différent. Voici mon avis la concernant. 

Avatar ou dire NON à la 3D

James Cameron is still the king of the world… Avatar, son dernier film, s’il n’atteint pas encore les scores de Titanic, reste un succès mondial. Alors que de nombreux films sont déjà sortis en 3D, avec toujours des commentaires mitigés, c’est le sien qui a mis tout le monde d’accord. Le cinéma des prochaines années sera en 3D ou ne sera pas. Pour le meilleur et pour le pire ?

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : je ne crois pas au cinéma en 3D. En tout cas, pas avec la technologie actuelle. Je rejoins certes la majorité en disant qu’il vaut mieux voir Avatar dans les meilleurs conditions (dans une salle IMAX, en 3D) plutôt que dans un cinéma aux écrans 2D standards. Ce qui est valable pour un film est-il valable pour toute l’industrie ? Je ne le crois pas. On ne changera pas une décennie de films 3D aux effets artificiels par la réussite d’un seul réalisateur.