Posted on 13-04-2011
Filed Under (Nouvelles technologies, Video) by R. Hespel

Les caméras de poche – ou pocket cameras – ont déjà eu leur moment de gloire sur ce blog. J’ai cru dès le début et crois toujours fortement au concept, que j’ai moi-même illustré avec la Kodak Zi8. Lors de son achat, j’avais longtemps tergiversé entre ce modèle et le précurseur dans ce domaine, les caméras Flip. Un choix qui serait maintenant fortement simplifié, puisque Cisco, qui a entre temps racheté la société produisant les Flip, a annoncé qu’ils arrêtaient purement et simplement de proposer ce produit. Retour sur un échec annoncé.

Pure Digital Technologies, qui est à l’origine des Flip, n’a peut-être pas inventé le concept des caméras de poche mais l’a certainement rendu populaire. Plus besoin d’un caméscope plus ou moins encombrant, mieux qu’un appareil photo, la première Flip rentrait dans la poche et filmait en HD. Une révolution qui n’a malheureusement pas connu de suite.

Les différents modèles qui ont suivi se sont limités à des évolutions parfois nécessaires (davantage de mémoire pour plus d’heures d’enregistrement) à des changements de moindres importances (personnalisation des coques des caméras, modèles plus fins, plus grande taille d’écran). Entre temps, de nouveaux acteurs sont arrivés sur le marché, la tête remplie d’idées en ce qui concernait le terme “concurrence”.

Lors de la présentation des derniers modèles de Flip, j’étais particulièrement sévère, mais juste. Aucune innovation dans ces prétendues nouveautés. Toujours pas d’enregistrement en Full HD (limitation au 720p), toujours pas de prise pour micro externe… En 2011 ? Je ne reviens pas sur le choix d’offrir une mémoire interne inamovible plutôt qu’un système de carte SD, c’est un choix qui peut plaire au grand public. Reste qu’avec ce genre de tares, Flip était devenu un suiveur sans envergure. Une vraie déception.

Cisco explique aujourd’hui l’échec de ses caméras par la standardisation de la vidéo sur smartphone. Euh… pardon ? Le prix de ces pocket cameras avait la bonne idée d’être abordable, ce qui est loin d’être le cas d’un iPhone4. Même alors, qui risque son jouet hors de prix comme il aurait risqué une pocket caméras à moins de $200 ? Les usages et le public visé correspondaient-il vraiment à ceux d’un iPod Touch ? Soyons lucide, cette excuse ne vaut pas grand chose et Cisco paie surtout le prix de son immobilisme.

Heureusement, le concept des caméras de poche est loin d’être mort et enterré. Kodak persiste et signe et a récemment sorti deux nouveaux modèles aux nombreuses qualités. Sony est sur le point de décliner la prise de vue 3D au format de poche. Et puisque Cisco n’a pas pris ce chemin, il est probable qu’un autre proposera tôt ou tard des pockets caméras équipées de connexion WiFi ou 3G. En attendant, et comme le disait presque Douglas Adams, so long & thanks for all the Flips !

(0) Comments    Read More   
Post a Comment
Name:
Email:
Website:
Comments: