Le sequel ou le passage à 2010

Par cette article, je vous présente officiellement mes meilleurs voeux pour l’année 2010. Qu’elle soit pour vous source de succès, bonheur et réussite. J’aurais pu simplement poster une vidéo pour vous le souhaiter. Ma foi, j’avais même prévu de le faire à la suite de ce texte. Mais Adobe Premiere Pro étant un logiciel faillible, il faudra attendre que je trouve la source de mon problème d’exportation. Et dire que certains se demandent pourquoi je lui préfère de loin Final Cut Pro…

Mais avant de me mettre au montage d’une vidéo pour la nouvelle année, je me suis posé plusieurs questions. Est-ce parce qu’on travaille dans la vidéo qu’on doit forcément faire passer tous ses messages par la vidéo ? J’aurai pu vous souhaiter une bonne année par une simple ligne de texte, par une image… Non, je travaille dans la vidéo, il faut une vidéo. Est-il utile d’être à ce point rébarbatif ? 

Ce questionnement m’est venu suite à la visite du blog de Videoqualia. Marie-Louise Gariépy ne s’est pas gênée pour le faire. Une vidéo rapide, sans effet mais efficace, directement orientée dans son domaine : la webvidéo. Elle se vend potentiellement, et il n’y a aucune raison que ça ne fonctionne pas. Je ne suis cependant pas partisan de ce type de cheminement. Peut-être est-ce idiot de ma part, mais si on me lit, si on me voit, si on m’écoute, j’espère qu’on arrivera à comprendre que je travaille dans la vidéo, qu’on entreverra mes compétences et mon expérience, sans avoir besoin de montrer ce que je sais faire.

Parce qu’à ce moment-là, pourquoi me fatiguerais-je à faire autre chose ? Parce que ça me plaît ? Et puis quoi encore ! Non, il se peut simplement que mes autres talents soient utiles et me complètent dans mon expertise vidéo. Si mon esprit de synthèse se manifeste à l’écrit, il en sera peut-être de même à l’écran… Au même titre qu’il est aussi intéressant d’indiquer dans Twitter ou Linkedin son domaine de travail que ses passions personnelles.

Adrien O’Leary m’avait posé la question suivante : pour le site d’une personne qui travaille dans la vidéo, l’apparence doit-elle être élaborée ou rester sobre ? Je n’avais su que répondre. Après réflexion, je ne jugerai jamais un vidéographe sur l’apparence de son site web ou de son blogue. C’est le contenu qui m’intéressera (même si, effectivement, la forme pourrait me rebuter – surtout si c’est du Flash).

Alors pourquoi ai-je décidé de finalement publier une vidéo pour vous souhaiter une bonne et heure année 2010 ? Mon blog évitait pourtant les vidéos directes depuis sa création. En fait, je vais continuer dans cette voie. Ladite vidéo est le début d’un autre projet, et j’en profite pour l’exposer ici. Est-ce que j’essaie de vous le vendre ce faisant ? Pour le savoir, il faudra continuer de me lire (et il faudra que je règle ce problème avec Premiere…).

Voilà enfin la vidéo! Problème contourné :


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.