Bon Cop, Bad Cop ou la Caisse d’Epargne

Client de la Caisse d’Epargne depuis ma naissance, il ne me viendrait jamais à l’esprit de faire de la publicité pour cette banque française sur mon blog. Je vais néanmoins en parler, mais plutôt pour réagir sur la toute nouvelle image de la caisse, dont la campagne a commencé la semaine dernière. Nouveau slogan, nouvelles publicités et un credo : miser sur le web 2.0.

C’est d’abord par un tweet sur le compte twitter de la Caisse d’Epargne que tout a commencé. Un simple message qui demandait aux blogueurs clients de la banque de renseigner un formulaire. Ce n’est que plus tard, et après avoir signalé à leur community manager que les réponses du formulaire apparaissaient en clair sur le web que j’ai su de quoi il retournait. Les blogueurs parisiens les plus influents furent invités à une présentation de la nouvelle campagne de la marque. Petits fours, quelques bulles, et… vidéos.

La Banque. Nouvelle définition ?

Trois spots vidéo ont donc été conçus pour être diffusés en primeur sur Youtube, avant une diffusion traditionnelle au cinéma et sur les écrans de télévision. Pour l’occasion, c’est même une chaîne Youtube qui a été inaugurée (c’est là qu’on se rend compte que rares sont les banques qui en possèdent une). Réalisés par Robinson Savary, illustrés musicalement par Captain Kid, les nouveaux clips laissent de côté l’univers de l’écureuil pour un total renouveau, une page blanche.

Ce que j’en pense : la banque laisse tomber son image de marque pour rejoindre un style plus épuré, plus adulte aussi peut-être, mais surtout diablement moins original. Une pub pour une banque ? Diantre, faut-il que ce soit à ce point ennuyeux ! Si je devais chercher une banque qui me ressemble, ce n’est clairement pas par ces spots de pub que je rejoindrais la Caisse d’Epargne, malgré leur indéniable qualité de réalisation.

Par contre, sur le rapprochement avec le numérique, l’utilisation d’un compte Twitter, d’une chaîne Youtube – avec des clips calibrés pour la webvidéo : courts et qui font efficacement passer une idée – et dans le dialogue ouvert avec les blogueurs, c’est déjà plus réussi.

Je reste persuadé qu’il y avait moyen de bâtir une nouvelle image sans supprimer les fondements de l’ancienne et de garder une place pour l’écureuil (symbole de la banque). Peut-être que ça viendra en tant et en heure. The Dark Knight, pour prendre un exemple extrême, a bien montré qu’il était possible d’apposer un traitement adulte à une icône pas forcément taillée pour.

Finalement, mise à part cet ajustement à l’heure Internet (il était temps, la vraie bonne nouvelle de ce renouvellement, c’est l’apport prochain d’une application Android, qui vient ainsi rejoindre celle pour iPhone déjà existante. Un manque qu’il était urgent de combler.

Comme je le disais, je ne tiens pas à faire de la pub à la Caisse d’Epargne. Je n’ai jamais eu de problèmes avec ma banque, mais je connais des personnes plus souvent à découvert que moi qui en ont eu. Leur service web est bien pratique mais l’impossibilité de faire des virements à des destinataires non-enregistrés au préalable en agence m’horripile. Enfin, et malgré les belles idées de la nouvelle campagne, le fait de ne jamais avoir à faire avec le même conseiller est une torture. Le fait que je n’adhère pas à leur nouvelle campagne ne m’aidera pas en dire du bien, mais bon buzz, bad buzz, l’important est probablement qu’on en parle. De ce côté-là, et point de vue 2.0, la Caisse d’Epargne sort gagnante.

p.s: un de leur nouveaux clips :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.