Cast Away ou diffuser son film de voyage

Vous revenez de vacances où, grâce à votre caméra de poche, votre appareil photo dernier cri, votre smartphone voire même votre tablette, vous avez capté chaque instant de votre périple ? Que faire maintenant de toutes les magnifiques images que vous avez prises, de la chambre d’hôtel au dernier des palmiers ? Les garder à jamais dans un coin de votre disque dur ? Les montrer sur votre téléviseur à chaque dîner en famille ou entre amis ? Si vous avez davantage d’ambitions, sachez qu’il y a d’autres moyens de diffuser votre réalisation.

Comme pour les films de cinéma, les courts-métrages et même les webséries, il existe aujourd’hui des festivals et des plateformes de diffusion dédiés aux films de voyage. Le phénomène est relativement récent et prend peu à peu de l’ampleur. Les festivals par exemple, qui n’avaient au départ pas la stature de leurs grands-frères, commencent petit à petit à quitter leur errances d’amateurs. Malheureusement, il en reste encore les traces. Par exemple, la plupart demandent à ce qu’on fasse parvenir le film sur DVD, et non au format numérique par le biais d’une plateforme du type Short Film Depot.

En festival

Plusieurs des festivals que j’évoque ci-dessous sont l’initiative de l’association ABM (Aventure du Bout du Monde), mine d’or pour ceux qui cherchent des informations pratiques pour préparer leur voyage. Elle a en outre des antennes un peu partout en France, ce qui explique sa quasi main mise sur le secteur, mais ce n’est pas l’unique refuge de bénévoles intéressés par le sujet.

Ainsi, pour commencer, je dois d’abord vous parler d’un des doyens des festivals de voyage. Curieux Voyageurs se tient à Saint Étienne et vise la découverte par le regard des voyageurs. La sélection se fait sur ce critère, sur l’apport d’une vision sur un lieu, une population, une culture… Un des festivals les mieux établis dans cette thématique. La prochaine édition est prévue pour avril 2014.

A Avignon, c’est le bien nommé festival des Globe Trotters qui s’offre aux regards des curieux. Peut-être moins professionnel mais avec tout autant d’ambition, le but de ce festival est le même qu’à Saint Étienne : s’évader, parcourir le monde, assister à des rencontres… A ne pas manquer, en mars 2014.

Le tourisme solidaire ou le tourisme responsable, c’est partir en respectant les pays visités. A Paris, le festival Partir Autrement propose aux voyageurs de donner un coup de projecteur à cette thématique. Prochaine édition au mois d’avril 2014.

A Caen, le festival Rencontres du Bout du Monde n’a pas encore de dates prévues pour 2014, mais étant organisé depuis presque cinq ans, on peut légitiment penser que ça ne saurait tarder…

Jusqu’ici, vous avez dû vous en rendre compte, je parle beaucoup de voyage, mais très peu de vacances. Or, le Festival du Film de Vacances existe. C’est à Angoulême qu’aura lieu la 5e édition, au mois de février 2014. Si vous avez réalisé le chef d’œuvre d’un authentique vacancier, voici peut-être l’occasion rêvée de le montrer au plus grand nombre.

Il faut aller voir ! C’est le nom de l’association qui présente le rendez-vous du carnet de voyage. Aller ailleurs et vers autrui, grâce à des projections, des expositions, des conférences… La particularité de ce Rendez-vous, c’est la diversité de sa programmation. Outre les films, le festival propose des prix pour récompenser le carnet de voyage étudiant ou le carnet de voyage numérique. A mon sens, c’est le festival le plus pertinent. A découvrir chaque année au mois de novembre, à Clermont-Ferrand.

Hors festivals, d’autres espaces de projection

Les passeurs d’aventures, c’est au départ un rassemblement de blogueurs voyages, regroupés aujourd’hui sous la forme d’une communauté de passionnés. Outre des apéros voyageurs, les passeurs d’aventures organisent ponctuellement des projections ouvertes à tous.

Autre possibilité, les Kino (j’ai déjà évoqué celui de Liège, mais il y en a partout dans le monde) peuvent aussi être une porte de sortie pour votre film. Ces événements sont pour la plupart ouverts à toute forme de création audiovisuelle, si tant est qu’elle est réalisée sur place. Pourquoi ne pas profiter de cette place d’échanges et de discussions pour réaliser le montage de votre vidéo et en obtenir un résultat inhabituel ?

Et sur le web

Mais la révolution de la vidéo de voyage se fait d’abord en ligne. En premier lieu chez les adeptes de longues dates, les blogueurs voyages, chez qui la vidéo devient peu à peu la norme. Fini les longs textes, la mode est aujourd’hui à la galerie de photos époustouflantes et aux vidéos qui font rêver. C’est bien simple, la vidéo a tellement de succès dans le secteur du voyage que Youtube ne suffit plus.

C’est le crédo de la plateforme de vidéo TripFilms, destinés aux vloggers, aux réalisateurs et à tous ceux qui recherchent des informations sur leur prochaine destination. Que trouve-t-on sur Tripfilms ? De tout. Du résumé des principaux attraits d’une ville à la description d’un musée en particulier, en passant par la critique d’un hôtel, d’un restaurant ou d’une activité qui sort de l’ordinaire.

Mais quel est alors l’intérêt d’héberger sur une vidéo de voyage sur Tripfilms plutôt que sur Youtube ? La raison première est de réunir toutes les vidéos à un même endroit, afin qu’on puisse trouver l’information sur n’importe quelle destination. A la manière de Vimeo pour les artistes, TripFilms est pour les spécialistes du voyage un endroit où ils peuvent se retrouver, échanger et partager.

Au-delà de cet aspect communautaire, TripFilms a différents avantages sur Youtube : la plateforme est encore assez laxiste sur les droits musicaux et on ne vous tapera pas sur les doigts parce que vous aurez mis ‘Get Lucky’ sur vos images de Las Vegas. Les gestionnaires de TripFilms font aussi vivre leur site en proposant une cérémonie annuelle, les Trippy Awards, au cours de laquelle des créateurs sont récompensés dans différentes catégories (vidéo la plus drôle, meilleure vidéo d’hôtel, …). Les meilleures vidéos sont aussi mises en avant selon un système de choix de la rédaction et des concours sont organisés pour envoyer les meilleurs vidéastes faire des vidéos à l’étranger, à la Barbade par exemple.

Pour la même vidéo, j’ai néanmoins reçu plus de vues sur Youtube que sur Tripfilms, et ce même si celle-ci avait été sélectionnée en Editor’s Pick. Autre point noir, le système de rémunération. Sur Youtube, une vidéo réalisée à partir de médias non-soumis au droit d’auteur est éligible à la monétisation via Adsense. Le revenu qui est en découle peut être négligeable, mais est à mettre en comparaison avec celui de TripFilms. Sur ce dernier, si vous atteignez 1000 vues sur vos vidéos, vous obtenez un chèque de 25 dollars sur Amazon.com. Une récompense assez limitée.

Le site est pour l’instant d’abord pensé pour un public anglophone et on trouve peu de contenu en Français ou dans les autres langues. Cela pourrait changer avec le succès de la plateforme, mais en attendant, pensez à sous-titrer les vidéos en anglais si vous enregistrez une voix off en Français.

Je pense avoir fait à peu près le tour des possibilités de diffusion d’un film de voyage à l’heure actuelle, que vous soyez un particulier ou un cinéaste averti. Si vous connaissez d’autres festivals, n’hésitez pas à en mettre le lien dans les commentaires.

Cet article avait aussi sa place sur mon autre blog, Note Au Voyageur, et c’est l’occasion de faire un crossover entre les deux. Si la thématique du voyage vous intéresse, n’hésitez pas à aller voir mes autres publications.


Cast Away (2000) on IMDb

Réalisateur et consultant en production vidéo depuis 2007.
2 comments
  1. Le 10ème Festival du Voyage en Images d’ABM Caen, aura lieu cette année le 29 mars 2014.
    Plus d’info et bande-annonce sur le site http://www.abm14.fr
    Cordialement
    L’équipe ABM Caen

    1. Merci pour l’info !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *