Cast Away ou diffuser son film de voyage

Vous revenez de vacances où, grâce à votre caméra de poche, votre appareil photo dernier cri, votre smartphone voire même votre tablette, vous avez capté chaque instant de votre périple ? Que faire maintenant de toutes les magnifiques images que vous avez prises, de la chambre d’hôtel au dernier des palmiers ? Les garder à jamais dans un coin de votre disque dur ? Les montrer sur votre téléviseur à chaque dîner en famille ou entre amis ? Si vous avez davantage d’ambitions, sachez qu’il y a d’autres moyens de diffuser votre réalisation.

Comme pour les films de cinéma, les courts-métrages et même les webséries, il existe aujourd’hui des festivals et des plateformes de diffusion dédiés aux films de voyage. Le phénomène est relativement récent et prend peu à peu de l’ampleur. Les festivals par exemple, qui n’avaient au départ pas la stature de leurs grands-frères, commencent petit à petit à quitter leur errances d’amateurs.

Il Divo ou Streamago

Tiscali, ancien opérateur Français, d’origine Italienne, qui avait dans mes souvenirs était absorbé par le groupe Alice, fait à nouveau parler de lui ces derniers jours avec son nouveau service : Streamago. Streamago.tv est un service de diffusion de vidéo en direct. Existant depuis déjà quelques temps, il n’a de nouveau que la publicité qui est faite autour de lui pour essayer de le promouvoir en France. Comment s’effectue cette promotion ? Par des billets sponsorisés sur des blogs francophones.

Une simple recherche dans Google donne une première page remplie d’articles sponsorisés, je ne suis pas allé plus loin. Il suffit d’en lire un ou deux pour se rendre compte qu’ils contiennent les mêmes informations, que la plupart ont quand même été tester le service et qu’il y en a même qui essayent de pousser un peu plus la réflexion. L’idée ici n’est pas de critiquer le principe de billet sponsorisé mais plutôt de comprendre pourquoi ce marketing ne rime à rien.

A Serious Man ou Podcamp Montréal 2010

Parfois, je suis une personne sérieuse. Plus qu’être professionnel, il s’agit de considérer le monde dans lequel on vit et d’essayer d’y contribuer. L’année passée, exactement à cette période, j’allais au Podcamp Montréal pour la première fois, dans le simple but d’écouter les conférences proposées. Cette année, je change la donne et j’ai proposé de participer à la diffusion live de l’événement sur Ustream.

Le Podcamp, qu’est-ce que c’est ? C’est une anticonférence pour amateurs et spécialistes de médias sociaux et baladodiffusion.

Les 4 Fantastiques ou 4 astuces pour Ustream

S’il y a bien une chose que me permets l’IdentityCamp, c’est de tirer des leçons. Assumer chaque mois la retransmission en direct des présentations et des échanges qui ont lieu à Station C est une expérience en soit. On pourrait croire qu’au fur et à mesure, la routine s’installe. Il n’en est rien. Chaque diffusion live est différente et apporte avec elle son lot de surprises et d’inattendu, que ce soit pour moi ou pour Christian Aubry.

La diffusion web s’établit peu à peu comme un standard, permettant à tout à chacun d’aller jusqu’à se diffuser en direct en train de faire la cuisine. Après plusieurs mois de pratique, je pense judicieux de donner 4 trucs indispensables auxquels penser à ceux ou celles qui voudrait s’y essayer.

[Rec]² ou le Kodak Zi8 avec un Netbook

Après ma présentation de la Kodak Zi8 la semaine dernière, j’ai souhaité aborder la caméra de poche dans un angle plus pratique. Du point de vue de la mobilité, l’engin de Kodak est parfait. On le glisse dans sa poche et il se fait vite oublier. Mais si on est souvent en mouvement, on arrive vite à avoir besoin d’un ordinateur : il faut pouvoir vider ses cartes mémoires, visionner les vidéos pour les trier… Voilà pourquoi j’en viens à parler de netbook.