Impitoyable ou voir une série gratuitement sur Internet

Ce blog connaît ses premières vacances… JOYEUX NOËL et BONNE ANNÉE ! Comme je n’avais fait aucune annonce pour prévenir mes nombreux lecteurs, je vais essayer de me faire pardonner avec un petit billet de transition.

Ce n’est un secret pour personne, le piratage touche l’audiovisuel dans tout son spectre. On trouve tout sur Internet : des films, des séries, des dessins animés… Tout. Pour contrer cet état de fait, les offres légales ont fleuries, mais ne sont pas toujours intéressantes malheureusement. Payer 1,5 euros ou 2 euros pour voir une seule fois un épisode d’une série, c’est trop cher pour pas assez.

Heureusement, il existe des offres gratuites et légales. Un modèle alternatif en somme. Je vais parler de deux initiatives que j’apprécie, et qui connaissent leurs hauts et leurs bas. D’abord, avec un anime, Full Metal Alchemist : Brotherhood. Ensuite avec un dessin animé purement US, StarWars : The Clone Wars

Fullmetal Alchemist : Brotherhood est la seconde adaptation du manga d’Hiromu Arakawa : Fullmetal alchemist. Débutée le 5 avril 2009 au Japon, la série a pour particularité d’être diffusée internationalement sur internet dans la semaine suivant la diffusion japonaise. En France, la diffusion est assurée par Dybex sur Dailymotion. En Amérique du Nord, la série paraît sur Funimation.

Dans les deux cas, les épisodes paraissent chaque semaine, sans raté, et la qualité est au rendez-vous. Le modèle du tout-gratuit laisse parfois la place à quelques publicités dans la vidéo. Sur Dailymotion, il est possible de les passer. Sur Funimation, il faut les subir. Dans les deux cas, l’initiative est suffisamment louable pour comprendre le besoin de la rendre rentable. La ou les publicités ne sont pas particulièrement gênantes. Au final, le projet atteint ses buts : il fait connaître l’anime et le manga au plus grand nombre en réduisant le piratage et l’intérêt des fansubs. Bravo à celui qui a eu l’idée !

Tout n’est pas aussi rose quand on cherche une diffusion légale et gratuite sur le net. Et quand ce n’est pas parfait, il est beaucoup plus difficile de pardonner.

Diffusée par Télétoon au Canada, la série StarWars : The Clone Wars a pour particularité de voir chaque épisode diffusé être ensuite disponible sur le site Internet de la chaîne, pendant une semaine. Enfin… C’était le principe, au départ.

Après une douzaine d’épisodes, rien ne va plus chez Télétoon. D’abord, un épisode n’a jamais été mis en ligne. La semaine suivante, l’épisode semble être en ligne, mais seules cinq minutes sont visionnables. La semaine suivante, ça s’améliore un peu, puisque ce sont quinze minutes sur les vingt-deux réglementaires qu’il est possible de voir. Mais depuis deux semaines, peut-être à cause des vacances, ce sont à nouveau les premiers épisodes de la saison qui sont disponibles sur le site. Où sont passés les suivants ?

Un tel mépris de son public dessert totalement Télétoon. Tout le monde n’a pas la possibilité d’être devant sa télévision à heure dite pour pouvoir visionner les épisodes de sa série préférée. Le service de diffusion sur Internet était une idée déjà vue ailleurs, mais utile et apprécié. A partir du moment où la seule offre légale perd les pédales et n’est plus accessible, qu’est-ce qui empêche les usagers de se tourner à nouveau vers le piratage ? Rien. Échec pour Télétoon.

Le format des séries, des animes et des dessins animés se prête tout à fait à une diffusion sur Internet. Le piratage en masse de séries comme Lost ou Heroes le prouve. Il est nécessaire de trouver des réponses légales appropriées pour satisfaire les spectateurs qui veulent être libérés de leur programme TV. Des alternatives existent, la diffusion internationale de Full Metal Alchemist : Brotherhood le prouve. Mais lorsque cette offre est proposée, il faut qu’elle soit totalement assurée, au risque de se résumer à un coup d’épée dans l’eau.

Encore une fois, passez de joyeuses fêtes !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.