Singin’ in the rain ou le vrai cinéma

Ces dernières années, j’ai souvent été surpris des analyses fournies par le milieu du téléchargement illégal. Parmi celles-ci, on trouve bien sûr celles du site TorrentFreak, qui s’est fait une spécialité des analyses des tendances dans le monde du piratage, qu’il s’agisse des séries ou des films les plus téléchargées illégalement dans l’année écoulée ou des blocages de site par pays (comme lorsque le Danemark a décidé de bloquer l’accès au site Sci-Hub, qui permet l’accès à des articles scientifiques en contournant les paywalls).

Ce qui a attiré mon attention récemment, ce ne fut cependant pas une analyse très poussée mais un simple échange entre des utilisateurs et un administrateur d’un site proposant les derniers contenus illégaux. Les premiers s’étonnaient de ne pas voir apparaître, dans la section des films mis en avant, le dernier film de Martin Scorsese, The Irishman. Ce à quoi l’administrateur du site a répondu que seul les films sortant en salles étaient mis à l’honneur dans cette section… Wait. What?

Il Divo ou Streamago

Tiscali, ancien opérateur Français, d’origine Italienne, qui avait dans mes souvenirs était absorbé par le groupe Alice, fait à nouveau parler de lui ces derniers jours avec son nouveau service : Streamago. Streamago.tv est un service de diffusion de vidéo en direct. Existant depuis déjà quelques temps, il n’a de nouveau que la publicité qui est faite autour de lui pour essayer de le promouvoir en France. Comment s’effectue cette promotion ? Par des billets sponsorisés sur des blogs francophones.

Une simple recherche dans Google donne une première page remplie d’articles sponsorisés, je ne suis pas allé plus loin. Il suffit d’en lire un ou deux pour se rendre compte qu’ils contiennent les mêmes informations, que la plupart ont quand même été tester le service et qu’il y en a même qui essayent de pousser un peu plus la réflexion. L’idée ici n’est pas de critiquer le principe de billet sponsorisé mais plutôt de comprendre pourquoi ce marketing ne rime à rien.