Le 5e Élément ou Lumen5

Et si vous pouviez déléguer la production de votre prochaine vidéo à une Intelligence Artificielle ? Nombreux sont les sites, services ou applications qui se vantent de pouvoir vous faciliter la production d’une vidéo, au point qu’il ne se passe pas un jour sans que j’en découvre un nouveau. De PlayPlay à Makidoo, en passant par le tout nouveau Vimeo Create, on vous promet la création vidéo la plus simple du monde, du drag&drop, du montage automatisé… bref, monts et merveilles. L’idée est toujours de vous permettre de créer des vidéos sans qu’il soit nécessaire de posséder la moindre connaissance en montage.

Je n’ai jamais vraiment été friand de ces sites, j’ai souvent été déçu en les essayant pour voir de quoi ils étaient capables. Je ne pensais pas être le public cible… Jusqu’à ce que j’entende parler de Lumen5.




Je n’ai pas monté la vidéo ci-dessus, c’est Lumen5 qui s’en est chargé pour moi. Lumen5 est une plateforme de création vidéo conçue pour faciliter la production de contenu vidéo social et stimuler l’engagement du public en ligne. Jusqu’ici, rien d’original ? Et si je vous dis que la plateforme fonctionne par le biais de l’intelligence artificielle ? Grâce à celle-ci, Lumen5 promet de pouvoir monter automatiquement votre vidéo avec un minimum d’encadrement de votre part. Une promesse alléchante ?

Ce n’est un secret pour personne, produire des vidéos demande des connaissances techniques et du temps. Pouvoir disposer de vidéos à la volée, en quelques minutes, c’est ce dont bien des entreprises rêvent. Pour produire le petit clip ci-dessus, je n’ai pas eu à lancer le moindre logiciel de montage. J’ai simplement renseigné le lien d’un des articles de mon blog de voyage sur Lumen5, et l’intelligence artificielle derrière le site a été sélectionner les photos et le texte pour les associer. C’est une des utilisations possibles.

Comment fonctionne Lumen5 ?

Lumen5 propose plusieurs approches. En premier lieu, créer une vidéo du début à la fin, soit en y uploadant votre propre contenu, tourné au préalable, soit en utilisant la banque d’images disponible en ligne. En quelques clics, à partir de modèles pré-définis, on arrive très rapidement à un résultat, même si Lumen5 ne va pas jusqu’à couper automatiquement les prises de vues pour supprimer les parties moins réussies. De ce côté là, on est assez proche des services que j’évoquais en introduction.

Mais là où le site devient vraiment intéressant de mon point de vue, c’est dans la possibilité de créer automatiquement une vidéo pour accompagner un article à diffuser sur les réseaux sociaux. Lumen5 va chercher le texte et les photos sur la page qui lui est renseigné et mets le tout en musique, avant de vous proposer le résultat.

Bon, le résultat de départ, dans mon cas, était loin d’être celui que je présente ci-dessus. Est-ce parce que le texte était en français ou simplement parce que le sujet était complexe à analyser pour l’IA ? Difficile à dire. Toujours est-il qu’il n’avait sélectionné que du texte des premiers paragraphes de mon article, en en oubliant l’essentiel. Je comprends la logique : pour teaser un article, il faut a priori ne piocher que dans son début. Mais ça ne fonctionnait pas dans cet exemple.

Par ailleurs, mes phrases étant souvent particulièrement longues (quand je ne fais pas, en plus, une parenthèse au milieu), et elles n’étaient donc pas adaptées au format d’une vidéo. Heureusement, via l’interface du site, on peut éditer individuellement chaque plan, sa durée, chaque ligne de texte… Le tout est présenté sous forme de storyboard est peut-être réorganisé de manière très intuitive. Dans ma cas, il a fallu que j’adapte le texte dans les grandes largeurs, mais sans avoir besoin de toucher à l’animation des photos.

Le site dispose d’une banque d’images assez complète, qui repose (au moins en partie) sur Unsplash, pour compléter les visuels qu’on lui injecte. Comme je le disais, on peut y héberger ses photos ou ses vidéos, ce qui permet de personnaliser la vidéo à la demande. Il y a également un choix assez large de musiques pour rythmer le tout.

Chaque projet peut être créé pour un format 16/9, carré ou vertical, selon l’endroit où la vidéo sera diffusée.

Le règne des machines ?

J’ai été assez bluffé par Lumen5, même si tout n’est pas parfait. Bien que l’algorithme censé faire correspondre le texte aux images fasse parfois des choses étonnamment réussies, il y a des moments où ça ne correspond pas du tout. Il est probable que cela changera au fil du temps, au fur et à mesure que Lumen5 sera utilisé par une plus grande base d’utilisateurs, ce qui devrait permettre à l’IA de parfaire son apprentissage.

Des tests que j’ai pu effectuer, l’IA se débrouille bien mieux lorsque l’article ou le texte de base est composé de phrases courtes. Dans le cas contraire, elle essaie tant bien que mal de faire rentrer un paragraphe dans une image, sans grand succès. Pour un service dont le prix est somme toute raisonnable, c’est quelque chose avec lequel je suis prêt à composer.

Car au niveau tarifs, Lumen5 propose plusieurs forfaits, dont un complètement gratuit ! Cette version a évidemment plusieurs limitations. D’abord, on ne peut créer que cinq vidéos par mois. Ensuite, le logo de Lumen5 est automatiquement ajouté en fin de vidéo. On est aussi limité aux modèles pré-enregistrés alors qu’en payant une licence, on peut tout modifier, de la police d’écriture aux couleurs du texte ou de fond. Surtout, la version gratuite limite la résolution de sortie des fichiers vidéos. Pour un fichier YouTube standard, en 16/9e, il faudra se contenter d’une résolution de 852 × 480. Lumen5 promet pourtant du HD en 720p, mais je n’ai pas réussi à atteindre cette qualité. Ceux qui voudront s’affranchir de ces contraintes opteront pour un forfait supérieur.

Alors, les monteurs vidéos sont-ils sur le point de se faire voler leur emploi par une intelligence artificielle ? Non, loin de là. Lumen5 ne permet pas de se passer complètement de professionnels de la vidéo puisque les résultats qu’elle produit finissent par tous se ressembler. Ne produire que des vidéos de ce style, ce serait finir par lasser son public. Par contre, elle peut permettre de diversifier sa production vidéo en offrant un moyen rapide à des personnes qui n’ont aucune compétence technique de produire de courtes vidéos explicatives ou des teasers à destination des réseaux sociaux.

Sommes-nous à l’aube d’une révolution ? On pourrait le croire. Comme je le mentionnais en début d’article, Vimeo se lance lui aussi dans la création de vidéo assistée par l’intelligence artificielle avec Vimeo Create et il ne faudra sans doute pas attendre longtemps avant que d’autres acteurs (YouTube ? Facebook ?) se lancent à leur tour dans l’arène. Lumen5 fait office de précurseur et offre déjà un service digne d’intérêt. Ceci à condition que le moteur derrière le site utilise bien uniquement de l’intelligence artificielle et ne délègue pas la tâche à des êtres humains sous payés, comme c’est le cas pour d’autres applications


The Fifth Element (1997) on IMDb

Réalisateur et consultant en production vidéo depuis 2007.
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.