Bon Cop, Bad Cop ou la Caisse d’Epargne

Client de la Caisse d’Epargne depuis ma naissance, il ne me viendrait jamais à l’esprit de faire de la publicité pour cette banque française sur mon blog. Je vais néanmoins en parler, mais plutôt pour réagir sur la toute nouvelle image de la caisse, dont la campagne a commencé la semaine dernière. Nouveau slogan, nouvelles publicités et un credo : miser sur le web 2.0.

C’est d’abord par un tweet sur le compte twitter de la Caisse d’Epargne que tout a commencé. Un simple message qui demandait aux blogueurs clients de la banque de renseigner un formulaire. Ce n’est que plus tard, et après avoir signalé à leur community manager que les réponses du formulaire apparaissaient en clair sur le web que j’ai su de quoi il retournait. Les blogueurs parisiens les plus influents furent invités à une présentation de la nouvelle campagne de la marque. Petits fours, quelques bulles, et… vidéos.

I, Robot ou la publicité dans la webvidéo

Si le film de ce billet est I, Robot, adaptation libre d’une nouvelle d’Isaac Asimov par le cinéaste de Dark City mettant en vedette Will Smith, ce n’est pour les qualités intrasèques de l’oeuvre mais plus pour l’étape marquante qu’il a été. Plus que dans les derniers James Bond, c’est dans ce film qu’on n’a pu voir la publicité envahir le cinéma. Des chaussures du héros à sa voiture, tout était sponsorisé, les marques bien visibles. Plus d’un spectateur en aura été choqué, et je fais partie de ceux-là. C’est un peu le même choc que je ressens lorsque je souhaite regarder une vidéo sur Internet et qu’on m’impose un pré-roll.

Un pré-roll, c’est une forme de placement publicitaire dans lequel la publicité vient jouer avant le contenu de la vidéo qu’on souhaite regarder. On ne peut pas passer ces publicités (pas plus que celles de la télévision notez). C’est à ce jour une des formes de publicité la plus utilisée et la plus efficace (entendre « rentable ») pour la vidéo sur le web. Et je la trouve détestable.

The A-Team ou un teasing sans accroc

Le cinéma hollywoodien étant ce qu’il est, il était certain de voir débarquer tôt ou tard un remake de la série des années 80 The A-Team (ou l’Agence Tous Risques pour les francophones). A ce titre, je me demande combien de temps les Majors vont chercher le réalisateur et l’acteur principal pour le remake de Magnum, mais c’est uniquement de la curiosité mal placée. En ce qui concerne The A-Team, le film sort durant ce mois de juin et il m’est donc impossible d’en juger la qualité intrasèque. Ce n’est de toute façon pas le sujet de ce billet. J’ai par contre était accroché par la communication faite avant la sortie, une publicité originale utilisant la vidéo web.

Lorsqu’on ressort un mythe tel que celui de the A-Team, il faut être très prudent. Non à cause de l’attente des fans, plutôt mince au départ, mais plutôt parce que ressortir une série télévisée des années 80 sur nos écrans n’est pas forcément un concept gagnant. Il faut créer une attente, faire naïtre l’espoir (que le film sera bon) et rejoindre la nouvelle génération qui ne connait même pas le matériel original. Pour ce faire, et c’est de toute façon ce qui est fait avec plus ou moins d’intensité pour tous les films qui sont produits de nos jours, il faut passer par Internet. Si j’avais à nouveau à faire un billet sur comment vendre un film en passant par les réseaux sociaux, je ne prendrait pas forcément the A-Team en exemple. Au contraire, son utilisation de Facebook ou de Twitter est dans la moyenne : un compte Twitter qui ne compte que 13 following, ce n’est pas vraiment faire usage de la force de ce média.

Heat ou l’importance d’être présent en vidéo

Suite à un contrat cette semaine, j’ai pris le temps de réfléchir plus amplement sur l’importance d’être présent sur Internet, particulièrement en vidéo. C’est un sujet majeur, une évidence pour certains, mais qui demande des exemples concrets pour convaincre les autres. Pourquoi faut-il être présent sur Internet ? Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous avez une image publique. Cette image existe aussi sur Internet. Vous pensez qu’en n’étant ni présent sur Facebook ou tout autre réseau social, vous n’existez pas sur le web ? Cela change le jour ou une personne sur laquelle vous n’avez aucun contrôle décide de publier un commentaire, un texte, une photo qui vous dessert… Et ce ne serait rien comparé à une vidéo.

C’est une des bases de l’identité numérique : comme toute identité, elle est peut être volée, usurpée. Beaucoup d’initiés conseillent, même si c’est sans avoir le but de l’utiliser, de réserver un nom de domaine à votre nom ou à celui de votre compagnie. Si c’est un peu moins évident, je préconise aussi une présence en vidéo. Si vous n’êtes pas présent, quelqu’un d’autre le sera pour vous…

Le 3e Homme ou la diffusion live à outrance

Depuis quelques semaines, je suis bien occupé. Des mandats s’installent sur le long terme, ce qui explique une diminution de ma présence web. Une diminution paradoxale puisque je suis toujours très présent, mais plus en mon nom. A deux reprises, la semaine passée, j’ai effectué des captations Ustream sur des comptes autres que le mien. Mardi d’abord, c’était le rendez-vous mensuel de l’IdentityCamp. Mercredi, et c’était une expérience inédite, j’étais présent au party de lancement du magazine Urbania. Deux diffusions très différentes…

J’en ai déjà parlé, l’Identity Camp est un événement mensuel dédié à l’identité numérique et au personal branding. Deux présentations, des discussions, le tout retransmis en direct sur Ustream. Les settings changent régulièrement, de façon pourtant très aléatoire. Qui plus est, les présentateurs sont toujours renouvellés, ce qui renouvelle aussi l’audience de la diffusion live. Le channel Ustream a été suivi depuis sa création par 10 à 40 personnes en direct, sans parler des visionnages des archives…

La Chose ou mettre sa vidéo sur Facebook

Vous venez de réaliser votre vidéo et il s’agit maintenant de la diffuser. Soit vous êtes un de mes clients et vous souhaitez publier votre vidéo sur Internet, soit vous en êtes arrivés à ce stade sans faire appel à moi – ce n’est pas grave, personne n’est parfait. Premier réflexe : Youtube. Ce n’est pas le seul et il existe de nombreux sites de vidéos que vous pourriez choisir selon vos critères.

Si vous avez un site web, vous pouvez directement héberger la vidéo sur son serveur FTP et l’intégrer à votre site via un lecteur flash propriétaire. Sans aller jusque là, si le but est d’avoir la vidéo sur votre site ou sur votre blog, il est vrai que vous pouvez simplement intégrer le lecteur de Youtube, de Dailymotion ou autre. De nombreuses vidéos sont publiées au même titre sur Facebook. Est-ce une pratique à adopter ?

Les Incorruptibles ou filmer avec un DSLR

Hier soir, j’étais au Café Petit Campus, à Montréal, pour filmer le spectacle de poésie “The Art Of Performing Oral Sex“. Un 14 février, ça ne s’invente pas. Les curieux peuvent toujours visionner un teaser sur Youtube. Plus que le show, qui était une expérience passionnante dont je suis heureux d’avoir pu profiter, c’est le dispositif de captation dont j’aimerais parler aujourd’hui.

La production, Madpoetix, avait choisi de capter le spectacle via deux caméras, un dispositif standard, en faisant donc appel à deux vidéastes.  Le choix effectué au préalable était de filmer en HDV, ce qui convenait parfaitement à ma Sony HVR-Z1 et à moi. Surprise cependant en arrivant : l’autre vidéaste n’était pas du tout équipé de ce type de matériel mais d’un Canon EOS 7D. Oui, un appareil photo… 

Apparences ou votre brand en vidéo

Lors de mon passage au dernier Focus 20, à Drummondville, je me suis posé une question simple. Combien de ces personnes communiquent par vidéo ? Le Focus 20 est un réseau de professionnels du Web et de chefs d’entreprise exploitant ou souhaitant exploiter des applications Web 2.0 pour le développement d’affaires.  Chaque deuxième jeudi du mois, tous ceux et celles qui gèrent activement un blogue, un réseau social ou autre (SlideShare, YouTube, Flickr, etc.), à des fins de développement d’affaires, sont invités à s’y rendre.

Des professionnels, des indépendants, des chefs d’entreprises… Des personnes qui développent leurs affaires par Internet, qui communiquent par Internet. Un public tout désigné pour la communication par la vidéo. Le sujet de la rencontre était présenté par Hicham Souilmi, spécialiste en ce qui concerne l’identité numérique et le personal branding. Ce sujet, quel était-il ? Cibler et personnaliser vos conversations avec vos différentes tribus web. Mon grain de sel : et si ces conversations s’effectuaient par vidéo ? 

Un Nouvel Espoir ou Tou.Tv

L’actualité a été très riche la semaine passée, entre la présentation très attendue du nouveau concept d’Apple, l’iPad, et l’arrivée au Québec d’une solution vidéo inédite en ligne, intitulée TOU.TV. Entre les deux sujets, mon coeur balance, lequel allais-je aborder ? Le choix a été plus simple que prévu. Du point de vue de la vidéo, l’iPad est très peu intéressant. Certes, il joue les vidéos de Youtube, et en HD s’il vous plait, mais ne possède pas de webcam, ni de solution pour être interfacé avec un quelconque périphérique vidéo, puisqu’il est dépourvu de port USB ou de lecteur de cartes. Reste TOU.TV.

Qu’est-ce que c’est ? TOU.TV est un site Web de vidéo sur demande lancé par la Société Radio-Canada. Dès son lancement, le site proposait 2 000 heures de contenu télévisuel francophone provenant de différentes chaînes de télévision, comme la télévision de Radio-Canada, RDI, ARTV, Télé-Québec, TV5MONDE, TV5 Québec Canada, TFO, Radio Canada International, RTS (chaîne suisse) et RTBF (chaîne belge). 

[Rec]² ou le Kodak Zi8 avec un Netbook

Après ma présentation de la Kodak Zi8 la semaine dernière, j’ai souhaité aborder la caméra de poche dans un angle plus pratique. Du point de vue de la mobilité, l’engin de Kodak est parfait. On le glisse dans sa poche et il se fait vite oublier. Mais si on est souvent en mouvement, on arrive vite à avoir besoin d’un ordinateur : il faut pouvoir vider ses cartes mémoires, visionner les vidéos pour les trier… Voilà pourquoi j’en viens à parler de netbook.