Funny Games ou le nouveau Vimeo

Pourquoi publier une vidéo sur Vimeo ? La question s’est récemment posée dans une conversation, et ma réponse s’est basée sur l’identité que s’est construit le site lui-même. Quand on parle de vidéo sur le web, on pense tout de suite à Youtube. Tout peut y être publié, tout y est regardé, par tout le monde. Si vous cherchez par contre une plateforme de qualité, au contenu haut de gamme et à la communauté aux goûts élaborés, Vimeo est tout désigné. Aujourd’hui, le service est sur le point de tourner une des pages de son histoire, avec un design plus minimaliste, des fonctions plus accessibles, une refonte complète de la structure de la page… Autant de changements qui vont permettre à vos vidéos de crever l’écran.

Braveheart ou créer un videosite sur VidMeUp

Dans la rubrique “J’ai testé pour vous”, je me suis intéressé à un portail original nommé VidMeUp. Qu’est-ce qui se cache derrière ce nom mystérieux ? VidMeUp est un service qui se targue de vous permettre de créer votre propre site de vidéos, gratuitement. Un site de vidéos ? Plus qu’une chaîne Youtube ou Vimeo, un espace totalement personnalisable pour héberger vos pages et vos vidéos.

Avec un tel avant-propos, il est facile d’imaginer les usages possibles de ce genre de service. Vous lancez une WebTV ou une WebSérie ? Plus besoins de créer votre site Internet à partir de rien, vous pouvez partir du modèle VidMeUp et disposer rapidement d’une plateforme opérationnelle. Vous vous êtes longtemps arraché les cheveux pour trouver un thème WordPress pour votre blog traitant de vidéo ? VidMeUp allie hébergement de vidéos et construction de pages. La solution idéale ?

Il Divo ou Streamago

Tiscali, ancien opérateur Français, d’origine Italienne, qui avait dans mes souvenirs était absorbé par le groupe Alice, fait à nouveau parler de lui ces derniers jours avec son nouveau service : Streamago. Streamago.tv est un service de diffusion de vidéo en direct. Existant depuis déjà quelques temps, il n’a de nouveau que la publicité qui est faite autour de lui pour essayer de le promouvoir en France. Comment s’effectue cette promotion ? Par des billets sponsorisés sur des blogs francophones.

Une simple recherche dans Google donne une première page remplie d’articles sponsorisés, je ne suis pas allé plus loin. Il suffit d’en lire un ou deux pour se rendre compte qu’ils contiennent les mêmes informations, que la plupart ont quand même été tester le service et qu’il y en a même qui essayent de pousser un peu plus la réflexion. L’idée ici n’est pas de critiquer le principe de billet sponsorisé mais plutôt de comprendre pourquoi ce marketing ne rime à rien.

La Fin des Temps ou les caméras Flip

Les caméras de poche – ou pocket cameras – ont déjà eu leur moment de gloire sur ce blog. J’ai cru dès le début et crois toujours fortement au concept, que j’ai moi-même illustré avec la Kodak Zi8. Lors de son achat, j’avais longtemps tergiversé entre ce modèle et le précurseur dans ce domaine, les caméras Flip. Un choix qui serait maintenant fortement simplifié, puisque Cisco, qui a entre temps racheté la société produisant les Flip, a annoncé qu’ils arrêtaient purement et simplement de proposer ce produit. Retour sur un échec annoncé.

Pure Digital Technologies, qui est à l’origine des Flip, n’a peut-être pas inventé le concept des caméras de poche mais l’a certainement rendu populaire. Plus besoin d’un caméscope plus ou moins encombrant, mieux qu’un appareil photo, la première Flip rentrait dans la poche et filmait en HD. Une révolution qui n’a malheureusement pas connu de suite.

Bon Cop, Bad Cop ou la Caisse d’Epargne

Client de la Caisse d’Epargne depuis ma naissance, il ne me viendrait jamais à l’esprit de faire de la publicité pour cette banque française sur mon blog. Je vais néanmoins en parler, mais plutôt pour réagir sur la toute nouvelle image de la caisse, dont la campagne a commencé la semaine dernière. Nouveau slogan, nouvelles publicités et un credo : miser sur le web 2.0.

C’est d’abord par un tweet sur le compte twitter de la Caisse d’Epargne que tout a commencé. Un simple message qui demandait aux blogueurs clients de la banque de renseigner un formulaire. Ce n’est que plus tard, et après avoir signalé à leur community manager que les réponses du formulaire apparaissaient en clair sur le web que j’ai su de quoi il retournait. Les blogueurs parisiens les plus influents furent invités à une présentation de la nouvelle campagne de la marque. Petits fours, quelques bulles, et… vidéos.

Les Temps Modernes ou l’Archos 70it

S’il y a bien un cadeau qui va se retrouver sous bon nombre de sapins cette année, c’est la tablette. Apple a frappé fort en lançant une mouvance avec son iPad, mais depuis peu, le marché bouge beaucoup et évolue dans le bon sens. L’iPad avait deux inconvénients de mon point de vue : un système fermé, avec un hardware dépourvu de connectivité répandue (ni port microSD, ni USB) et un prix assez élevé. Les nouvelles tablettes proposées entre autre par Toshiba, Samsung et Archos comblent ces défauts. Pourquoi en parler sur mon blog quand il y a tant de sites spécialisés ? Parce qu’elles permettent de nouveaux usages vidéos. J’ai depuis deux semaines une Archos 70 Internet Tablet – voyons ce qu’elle est capable de faire.

I, Robot ou la publicité dans la webvidéo

Si le film de ce billet est I, Robot, adaptation libre d’une nouvelle d’Isaac Asimov par le cinéaste de Dark City mettant en vedette Will Smith, ce n’est pour les qualités intrasèques de l’oeuvre mais plus pour l’étape marquante qu’il a été. Plus que dans les derniers James Bond, c’est dans ce film qu’on n’a pu voir la publicité envahir le cinéma. Des chaussures du héros à sa voiture, tout était sponsorisé, les marques bien visibles. Plus d’un spectateur en aura été choqué, et je fais partie de ceux-là. C’est un peu le même choc que je ressens lorsque je souhaite regarder une vidéo sur Internet et qu’on m’impose un pré-roll.

Un pré-roll, c’est une forme de placement publicitaire dans lequel la publicité vient jouer avant le contenu de la vidéo qu’on souhaite regarder. On ne peut pas passer ces publicités (pas plus que celles de la télévision notez). C’est à ce jour une des formes de publicité la plus utilisée et la plus efficace (entendre « rentable ») pour la vidéo sur le web. Et je la trouve détestable.

Heat ou l’importance d’être présent en vidéo

Suite à un contrat cette semaine, j’ai pris le temps de réfléchir plus amplement sur l’importance d’être présent sur Internet, particulièrement en vidéo. C’est un sujet majeur, une évidence pour certains, mais qui demande des exemples concrets pour convaincre les autres. Pourquoi faut-il être présent sur Internet ? Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous avez une image publique. Cette image existe aussi sur Internet. Vous pensez qu’en n’étant ni présent sur Facebook ou tout autre réseau social, vous n’existez pas sur le web ? Cela change le jour ou une personne sur laquelle vous n’avez aucun contrôle décide de publier un commentaire, un texte, une photo qui vous dessert… Et ce ne serait rien comparé à une vidéo.

C’est une des bases de l’identité numérique : comme toute identité, elle est peut être volée, usurpée. Beaucoup d’initiés conseillent, même si c’est sans avoir le but de l’utiliser, de réserver un nom de domaine à votre nom ou à celui de votre compagnie. Si c’est un peu moins évident, je préconise aussi une présence en vidéo. Si vous n’êtes pas présent, quelqu’un d’autre le sera pour vous…

Suspicion ou choisir son vidéaste

Essayer de conseiller comment choisir son vidéaste quand on vend soi-même ses services comme tel, cela peut paraître vain. Pourtant, mon but n’est pas ici de vous inviter à m’engager mais plutôt de vous éviter de tomber sur un charlatan. Il en existe dans tous les domaines et il s’agit de ne pas se tromper en vidéo, sous peine de se retrouver avec des images inutilisables. Pour un néophyte, il peut parfois être difficile de déterminer ce qui sépare un bon vidéaste d’un mauvais. Je vais donc essayer d’en déterminer les bases.

Mrs Doubtfire ou une caméra dans toutes les poches

C’est à l’occasion d’une promotion sur le site de Dell Canada la semaine passée qu’on m’a demandé pour la première fois, de façon directe, des conseils sur une caméra de poche. Les caméras de poche, j’en ai déjà parlé avant sur ce blog. J’ai largement exploré ce nouveau petit monde avant de me procurer la Kodak Zi8, et j’ai depuis parlé de mon choix, du point de vue professionnel. Mais loin d’être destinées aux professionnels de l’image, ces pockets cameras sont destinées au grand public. Alors, quelles sont les questions que vous vous posez ?